Voici la suite de l’article « Ces Ecommerçants qui font 100 K€/mois »

Dans la première partie de cet article, nous avions vu ensemble que pour passer de 60K€/mois à 100K€/mois, une phase de stabilisation était indispensable.

Il est donc maintenant temps de parler de la deuxième phase stratégique à mettre en place pour atteindre ces fameux 100K€/mois (ce qui, nous vous le rappelons, vous placera dans le Top 5% des Ecommerçants en France).

 

 

Une stratégie simple, efficace, mais qui vous demandera beaucoup de tréso

La stratégie que nous vous proposons là n’est bien évidement pas la seule possible. Mais elle a ceci d’intéressant qu’elle est d’une efficacité redoutable pour qui a bien mis en place la phase 1 et qui a franchit les paliers 15K€, 30K€ et 60K€ avec pragmatisme.

Par contre, cette stratégie sera la plus coûteuse à moyen terme, et pourra donc être très dangereuse pour les ecommerçants qui la mettraient en place sans en surveiller les dépenses comme le lait sur le feu.

Encore une fois, ne suivez pas cette stratégie si vous ne vous sentez pas assez mûr, assez solide financièrement et assez disponible pour encaisser des coûts conséquents, car ….

… votre R.O.I va vivre les pires 6 mois de son existence…

 

Bienvenue dans le monde Ecommerce qui brûle les billets de 500 à coups de CPC ! Bloody Adwords…

Vous êtes arrivés au stade de 60k€ de manière saine et pragmatique ? C’est que vous connaissez vos produits, vos marques et vos catégories forts, et que vous êtes ensuite monté régulièrement en puissance en franchissant toutes les étapes.

Maintenant, on lâche les chevaux, et ça ne se passe ni sur FaceBook, ni sur Twitter, ni sur mobile. Back to the roots : Google

 

L’idée est de répondre à la question suivante : « Si on part du postulat que, puisque vous êtes arrivés jusque-là, vos produits et prix sont bons, offrez-vous la visibilité maximale à ces produits ? Peut-elle être grandement augmentée ? »

Ou posons la question différemment, avec un exemple : « Votre rayon « table en teck », capte-il au-moins 30% des demandes de tables en teck sur Google ? Ce même rayon, est-il plus visité chaque jour que la catégorie « table en teck » de Leguide.com ? Ou que la catégorie « Tables » de Shopping. com? »

La réponse est non, et même 1.000 fois ou 10.000 fois non, tant ces sites absorbent un fort trafic chaque jour.

Alors, comment aller plus loin sur ces réseaux ? Comment capter un maximum de leurs internautes ? Vous pensiez être au maximum car vos campagnes Adwords ? Il n’en est rien. Vos campagnes sont optimisées car elles sont rentables, mais elles ne sont pas au maximum car elles ne captent pas toute la demande.

Préparez vos billets de 500, et ne regardez plus votre ROI pendant les mois qui vont suivre : ça va pas être beau à voir…

 

ADWORDS : travaillez uniquement en mots clefs à exclure

  •  Votre campagne Adwords est optimisée, ne possède aucun mot clef en LARGE et ne comporte aucun mot clef virus ? Ça s’était bien… avant…
  • Maintenant, exportez sur Excel tout vos mots clefs, et pour chaque groupe d’annonces ré-importez y ces mots clefs en LARGE dans le groupe d’annonce correspondant (notez qu’il faut donc garder les mot-clés déjà achetés dans leur ciblage, rien ne change pour eux)
  • Chaque matin, dès que vous voyez un mot-clé non-pertinent qui vous a généré un clic, vous l’exclurez en [EXACT].

Terminé !

Il existe une façon moins cavalière d’appliquer cette stratégie, notamment en créant une campagne différente (notre équipe Gestion Adwords prépare l’article dessus, sûrement pour la rentrée), mais vous y arriverez aussi bien ainsi.

Attention, vos budgets Adwords vont exploser, votre Qualité Score global va chuter comme votre CTR, et votre ROI va prendre feu… Donc chaque matin il vous faudra exclure les mots clefs non-pertinents.

Appliquez cette stratégie pendant 4 mois grand minimum (et c’est pour cette raison que vos capacités de trésorerie devront être solides).

Aussi, certains de nos clients nous demandent s’il est possible d’appliquer directement cette stratégie du tout en LARGE dès le début.

La réponse est non, car elle ne peut fonctionner et être efficace à terme en ROI uniquement si ce sont des groupes d’annonces optimisés dans un premier temps qui ont été « désoptimisés » par la suite via cette stratégie.

Cela, tout simplement parce qu’il vous faudra de bons textes d’annonces, le bons choix des landing pages et surtout le bon choix des mots clefs achetés en EXACT dans chaque groupe d’annonces, quand bien-même on finit pas les acheter en LARGE.

Encore une fois, cette stratégie, d’une efficacité redoutable, va faire exploser vos coûts. Il est  courant que nous multiplions par 3 ou 4 le budget Adwords journalier des, rares, clients à qui nous appliquons cette stratégie. On parle là de budget de 1.000 voire 2.000 €/jour pour un catalogue entre 1.000 et 5.000 produits. Si se sont surtout les 2 premiers mois qui coûteront le plus, tenir 4 mois à ce rythme fragilisera de toute façon votre trésorerie.

En interne, l’équipe qui gère le département Adwords chez Blog-Ecommerce, appelle cette stratégie le « Bloody Adwords » (pour vous dire…) et ne gère pas plus de 2 clients actifs « Bloody Adwords » par mois et par chef de projet.

Il faut surveiller cette stratégie comme le lait sur le feu, ne l’oubliez pas.

 

Les Comparateurs de Prix : de 20% de votre catalogue, passez à 80%

Si dans la partie 30K€ nous vous avions conseillé de ne diffuser que vos best-ventes sur les comparateurs de prix payants (donc tous sauf Google Shopping), maintenant, comme avec Adwords, nous allons prendre plus, beaucoup plus, de risques.

Poussez la quasi-intégralité de votre catalogue produits sur une quinzaine de comparateurs ! (une liste ici).

Diffusez-y 80% de votre catalogue produits, au lieu des 20% que nous avons vu dans la partie des 30K€

Retirez de vos flux uniquement les produits les moins chers de votre ecommerce (moins de 10€, par exemple), et voyez ce qui se vend. Pour reprendre l’exemple de la table en teck, peut-être que sur un de ces Guides d’Achats une des tables en teck que vous ne vendiez que rarement va très bien s’écouler. Vous ne pouvez présager de rien, vous êtes dans le commerce, ne l’oubliez pas.

Le fait d’ouvrir les vannes ainsi va vous permettre de laisser le marché décider pour vous. C’est pour cela aussi qu’il vous faudra appliquer cette stratégie pendant au moins 3 mois.

Là encore, attention aux dépenses, car les optimisations, c’est-à-dire le fait de retirer les produits non-rentables des comparateurs de prix payants, ne devront commencer que 2 à 3 mois après le lancement de cette stratégie.

Il n’est pas rare que le budget Comparateurs de Prix soit lui aussi de 1 à 2K€/jour.

 

Oubliez votre ROI pendant 3 mois …

Cette phrase, vous n’avez pas dû la lire souvent sur des blogs. Et pourtant, il va bien falloir ne plus vous focaliser sur votre ROI pendant minimum 3 mois, et parfois 6.

La chute va être vertigineuse et immédiate. C’est du cash que vous allez brûler. Pas le choix, pas d’autres termes.

Mais qu’on ne s’y trompe pas, votre ROI va de toute façon chuter et de cela façon drastique.

Au bout de 3 mois minimum vous vous retrouverez avec un CA qui a fortement augmenté, une campagne Adwords en passe de redevenir optimisée et une large quantité de produits sur les comparateurs de prix.

Vous aurez capté un éventail bien plus large d’internautes intéressés par vos produits, et, en continuant 3 mois supplémentaires cette stratégie, vous aurez atteint les 100K€/mois ET serez rentables.

Une stratégie simple dans sa mise en place et sans palier, mais qui va demander des ressources fortes en trésorerie.

Cette stratégie va aussi demander un grand suivi :

  • Exclure les mots clefs Adwords non-pertinents chaque matin
  • Exclure les produits non-rentables au bout de 2 à 3 mois sur une quinzaine de guides d’achats.

 

Encore une fois, il ne faut pas sous-estimer les dépenses que vous allez engendrer : elles seront conséquentes et arriveront plus vite que vous ne l’imaginez.

Nous ne recommandons cette stratégie qu’à des ecommerçants solides en trésorerie et prêts à prendre le maximum de risques en webmarketing. Parce que, de toutes façons, il n’y a pas plus risquée comme stratégie rentable (quand bien même la rentabilité est à 6 mois minimum).

Mais si vous appliquez bien cette stratégie et que vous avez les bons produits, vous ne laisserez aucune chance à vos concurrents, même les plus gros.

Bonnes ventes à tous.

________________________________________________
L’agence Blog Ecommerce propose un Livre Blanc SEO gratuit. Demandez le vôtre.