Voici le premier RDV éditorial mensuel, comme annoncé à la fin du précédent article.

[Edito Fev 2016 Olivier Levy]

Pourquoi les plus anciens Ecommerçants sont des gens blasés ?

Que pense le Ecommerçant, surtout parmi les plus anciens, de sa génération de trafic ?

Que pense cet Ecommerçant qui, dans les années 2010 (ce n’est pas si loin), générait son trafic à 80% via du SEO (référencement naturel) ?

Je vais vous dire ce qu’il en pense, cet Ecommerçant : il est blasé.

Comme à chaque fois, comme à chaque changement dans une industrie, comme toujours et comme il en sera toujours jusqu’à la nuit des temps : quand un changement arrive, les anciens gagnants deviennent les nouveaux perdants. Point. Terminé.

Si vous existiez dans une industrie, c’est que vous faisiez partie des gagnants, donc de ceux qui avaient « compris comment ça marche« . C’est tout. Il n’existe pas d’autres possibilités puisque, par définition, quand une industrie change, elle change vis à vis de ceux qui y officiaient.

Et c’est ainsi que va le monde.

Prenez n’importe quelle industrie, celle du fast-food, celle de l’automobile, ou celle du Ecommerce, les mêmes schémas se répètent, et se répèteront toujours. Ne croyez pas votre génération plus intelligente que les précédentes.

Ceci,  qu’on le réalise ou pas, ne changera pas la réalité : c’est un fait, chaque génération réfléchit en fonction de son propre paradigme.

Puis Darwin veille au grain pour sanctionner les « c’était-mieux-avant » et autres « ce-qui-est-en-train-de-se-passer-dans-cette-industrie-c’est-du-grand-n’importe-quoi » (et, à l’occasion, priez pour eux, car il n’est jamais bon d’avoir Darwin à ses trousses : cela fait 100 millions d’années qu’il n’en a pas loupé un… Pas un seul…).

Donc, intéressons-nous à ces Ecommerçants, parmi les plus anciens donc, qui ont réussi à se sortir de leur paradigme.

Et bien ceux-là, je vous le dis, bien qu’ils soient encore en vie, ils sont grave blasés …. Ne croyez pas qu’ils ont crié victoire et célébré. Ils ont crié victoire, certes, mais, pour une raison qu’ils ne comprennent pas, ce n’est pas encore la fête. Au contraire, cette industrie qui a changé, ils n’ont toujours pas l’impression de la maîtriser comme l’ancienne.

Qu’ont-ils fait pour sortir de leur paradigme ?

Qu’ont-ils fait pour s’adapter à leur nouvel environnement ?

Quelles mutations ont-ils décidées d’opérer ?

Sans y avoir prêté forcément attention, on l’a tous entendu, et c’est le sujet de la seconde partie de cet édito :

 

« Le SEO j’arrête, je mets tout sur Adwords maintenant ! »

On l’a tout entendu ça, n’est-ce pas ?

Bon … On respire… Je sais, c’est pas facile d’être Ecommerçant. Mais croyez-moi, ce n’est pas plus dur que dans d’autres industries.

Maintenant que tout le monde a respiré (toi au fond là, je te sens encore un peu nerveux, reprend une dernière grande respiration. Voilà… Par la bouche, souffle par la bouche ! Voilà, c’est bien. Continue un peu, tu vas en avoir besoin pour la suite… oui, le pire arrive.).

Donc, parmi ceux qui on évité la punition Darwinienne, on retrouve, certes des résilients, mais en même temps des blasés.

Normal, éviter la sanction de Darwin demande un plus grand effort que vous ne l’espériez.

Dire « J’arrête le SEO, je mets tout sur Adwords« , ou dire « J’arrête Adwords, je mets tout sur le SEO« , ou encore « J’arrête le SEO, je mets tout sur les Places de Marché » est aussi une erreur.

(« Facebook, tout le monde est sur FaceBook. Je vais faire ça !! C’est ça qu’il faut faire, hein ?? Dis que c’est ça qu’il faut faire !?!  Et ne me dit pas Twitter. S’te plait! Je comprends rien à Twitter!! C’est FaceBook, c’est ça ? ‘Tain, j’le savais. J’étais sûr!!« ).

(respire toi au fond).

 

Bon. Toutes ces phrases vous les avez entendues, n’est-ce pas ? Et lorsque vous vous dites cela, vous pensez vous être mieux adaptés que les autres ?

Normal.

Sauf que …

… sauf que vous voulez que je vous dise un truc qui ne va pas vous faire plaisir ? Mais genre, pas du tout plaisir ? (respire profondément toi là au fond, continue… Je t’avais dit que le pire était à venir, mais respire, ça va aller…).

Vous faites en fait exactement la même erreur que ceux cités au début de cet édito, ceux qui sont restés dans leur paradigme, et se sont fait sanctionner par Darwin. Vous êtes dans la même eau trouble.

Oui, Darwin est toujours après vous.

Car leur paradigme (et donc, du coup, le vôtre…), n’était pas « c’était mieux avant, il suffisait de faire du SEO pour générer, gratuitement, 80% de nos ventes« , mais « c’était mieux avant, car avec un canal unique, on générait 80% de nos ventes. »

Voilà l’erreur.

C’est parce que ce canal, le SEO, était gratuit, que vous avez été induits en erreur. Or, ce n’était pas parce qu’il était gratuit, qu’il y avait un paradigme. C’était parce qu’il était l’unique.

 

Olivier Levy
PDG Blog Ecommerce

(prochain édito, première semaine de Mars)

 

________________________________________________
L’agence Blog Ecommerce propose un Livre Blanc SEO gratuit. Demandez le vôtre.