Voici un article de notre département « Gestion Adwords »

Google Product Listing Ads : définition et 2 cas clients en exemple

« Google Product Listing Ads » … un nom barbare pour une fonctionnalité que pourtant chaque Ecommerçant souhaite avoir : les images, les prix et les promotions affichés directement dans la partie Adwords de Google.fr

voir ci-dessous ces 2 copies d’écrans :

et celle-ci :

Le passage de Google Shopping en mode payant ce mercredi  13 février 2013 nous invite à vous parler de ce support de publicité puisque les résultats Google Shopping n’existeront plus que sous cette forme dans les résultats de recherches.

 

« Comment faire pour avoir mes PLA ? (Product Listing Ads) »

Les annonces PLA sont possibles grâce à la liaison de votre compte Google Merchant Center à votre compte Google AdWords. Leur création est rapide et facile, voici la procédure :

1)      Si cela n’est pas déjà fait, liez votre compte Google Shopping à votre compte Adwords dans l’onglet Paramètres à AdWords de votre compte Merchant Center. Assurez-vous que le flux «Product Ads » soit propre et valide (Shopping Flux peut vous fournir un tel flux)

2)      Dans AdWords, créez une nouvelle campagne et sélectionnez Réseau de Recherche uniquement à Annonces pour une offre de produit. En bas de page, définissez le budget et le CPC et sélectionnez l’extension d’annonce (le compte shopping) à lier.

(cliquez ici pour agrandir l’image)

3)      Dans un premier temps, nous traiteront du PLA « simplifié » : Créez un groupe d’annonce et cochez « tous les produits » afin que tous les produits du flux soient éligibles à la PLA. Vous pouvez mettre en avant une offre dans vos annonces (facultatif) que vous pourrez supprimer ou rectifier par la suite dans l’onglet annonces.

Voici pour les paramétrages.

« Quels sont les premiers retours que vous avez sur Google PLA ? »

Chez Blog-Ecommerce, la quasi-totalité de nos clients ont donné leur accord pour que nous leur créons des campagnes de PLA. L’intérêt des marchands est donc évident.

Les résultats ? Ils sont clairement bons, voire même excellents. Les CPC sont faibles (en espérant que l’évolution en «tout payant » ne change pas cela) et les coûts de conversion satisfaisants.

En voici 2 exemples

Exemple 1 :

Ce premier exemple est celui d’un client qui a doublé son nombre de ventes grâce à la PLA, 332 ventes sur 645 au total.  On remarque que son CPC et son Coût de Conversion sont plus faibles que la moyenne de ses campagnes, ce qui est un très bon signe.

(cliquez ici pour agrandir l’image)

De plus, vous pouvez voir qu’il a son Taux de Transformation plus faible en PLA que la moyenne de sas campagnes, ce qui indique qu’il y a encore ici de quoi optimiser, en supprimant par exemple du flux Google Merchant les produits les moins rentables, en fonction des différents tau de transformation de chaque catégorie (une fonctionnalité de base chez tous les gestionnaires de flux).

Dans notre équipe, nous considérons qu’un délai de 2 mois minimum est nécessaire pour bien optimiser son offre contenu dans le flux.

Exemple 2 :

 Ce 2nd exemple est celui d’un client dont nous vous montrons des chiffres précis quant à la rentabilité de la campagne grâce à la colonne « valeur de conversion totale » : 331,02€ de dépenses  pour 16 517,3€ de CA (il faut pour cela avoir bien installé son code ROI Adwords, nos équipes peuvent vous accompagner dans son installation).

Comme dans le premier exemple, et comme dans la majorité de nos cas client, le CPC et le Coût de Conversions sont plus faibles que la moyenne des campagnes en ligne.

(cliquez ici pour agrandir l’image)

« Des résultats probants, mais quelles sont les règles à respecter ? »

Pour avoir ces taux de rentabilité, il y a 4 règles à respecter :

  1. Avoir un flux le plus complet et propre possible. C’est une des exigences de Google et la tendance qui nous semble claire, est qu’il est de plus en plus exigeant sur la qualité des flux qu’il accepte de recevoir.
  2. Il ne suffit pas de suivre toutes ces étapes pour être très rentables sur PLA, car il y a un travail d’optimisation qu’il ne faut surtout pas négliger, car, par défaut, Google PLA reçoit l’intégralité de votre flux et donc cherchera à l’afficher le plus souvent possible. Il est donc important de retirer de votre flux les produits à très faibles marges, les marques sur lesquels vous n’avez pas la bonne offre produits, les produits à faible panier moyen (ex: moins de 5€), etc…
  3. Les règles d’optimisations connues avec les annonces Adwords restent valables, comme le fait de maîtriser des CPC différents en fonction de la catégorie du produit, la marque, etc… (il faudra catégoriser les produits, nous vous en parlerons dans un prochain article). Tout ce qui fait qu’un Ecommerce n’est pas un catalogue lisse et homogène dans sa pertinence face au marché et aux concurrents. Vos talents de commerçants vont être mis à rude épreuve, encore une fois…
  4. Y aller vite et acquérir de l’expérience. Il reste tout à apprendre sur PLA. Plus tôt vous y serez, plus forte sera votre courbe d’apprentissage. Sans oublier que, à date, les CPC sont encore très bons marchés, puisque c’est le système d’enchère, identique à Adwords classique, qui s’applique.

 

Nous espérons vous avoir éclairés un peu plus sur PLA : un système qui peut vite de transformer en une source de forte rentabilité, les deux exemples que nous vous avons montrés le prouve.

Merci à vous et n’hésitez pas à nous contacter sur la hotline gratuite de Blog-Ecommerce si vous avez des questions (hotline@blog-ecommerce.com)

 

Signé : Virginie, Angélique et Damien, de l’équipe Adwords Blog-Ecommerce.com (tous 3 Certifiés Adwords :-) )

________________________________________________
L’agence Blog Ecommerce propose un Livre Blanc SEO gratuit. Demandez le vôtre.