J’ai un peu démotivé tout le monde avec le post précédent, sur la crise de l’information en 2013 pour les Ecommerçants, dans lequel j’indiquais que les, rares, articles intéressants sur le sujet, ne le traitaient que sous l’angle de la crise à venir (et qui sera à la hauteur de ce qu’il se passe en Grèce/Espagne).

Un peu de réactions sur ce blog et pas mal de retweets, me font dire que le sujet demande plus de profondeur.

Des conseils ? Nous en avons déjà donné pas mal sur ce blog, le tout synthétisé avec la série de « Ces Ecommerçants qui font x K€/mois« .

Notre équipe en donne aussi à longueur de journée, nos clients savent qu’ils trouveront une réponse claire, simple et pragmatique en contactant notre team.

Mais cela va-t-il suffire ? S’il est des économies évidentes pour passer 2013 (réduire les recrutements, réduire les besoins en fond de roulement et les stocks, bref, réduire la voilure de façon générale), y’a-t-il un moyen de conserver son CA, voire sa progression ?

Quelle meilleure façon de passer une crise si ce n’est en faisant preuve de pragmatisme comme jamais ? Et j’ai bien dit « comme jamais« . Faut-il pour cela un électrochoc à l’ecommerçant ?

 

Être un ecommerçant pragmatique en 2013, c’est quoi alors ?

C’est simple. C’est arrêter de se trouver des excuses. Ces mêmes excuses que des commerçants trouvent pour ne pas avoir de version en ligne de leur boutique physique.

Personne ne peut aller à l’encontre de cette idée.

On sera tous d’accord pour dire que ces commerçants qui  considèrent qu’un ecommerce en ligne en plus de leur boutique physique ne sert à rien en 2012, ignorent le changement radical d’un monde qui se déroule sous leurs yeux. Ces commerçants semblent ériger les propres barrières de leur business.

Si vous lisez ce blog, c’est sûrement que vous avez déjà fait ce cheminement. Mais êtes-vous allé jusqu’au bout ?

Le pragmatisme dont vous avez fait preuve en vous lançant en ligne a-t-il lui aussi érigé ses barrières ?

 

Car peut-on encore penser sérieusement à la veille de 2013 …

… Pensez-vous qu’il sera encore possible de répondre « Mes produits ne se vendront pas sur eBay« , à la question « Pourquoi vous n’avez pas de boutique eBay ? », et de considérer qu’une boutique eBay ne vous apportera pas le CA supplémentaire suffisant pour passer le cap 2013 ? Devrez-vous encore écouter longtemps les abrutis qui vous déconseillent une boutique eBay pour ne pas « vous faire votre propre concurrence« , ou « dévaloriser vos produits« , alors même que eBay a une communauté d’acheteurs en ligne (« communauté d’acheteurs en ligne« , je répète, « communauté d’acheteurs en ligne« ) ?

Pensez-vous qu’il sera encore possible d’ignorer les autres places de marché, surtout celle comme la FNAC MarketPlace qui revendique 4 Millions d’abonnés ? N’y-a-t-il pas là encore du CA à aller y chercher ?

Pensez-vous qu’il sera encore possible de considérer son SEO comme « parfait« , alors-même que notre équipe propose un audit gratuit de votre Ecommerce ? (hotline@blog-ecommerce.com)

Pensez-vous qu’il sera encore possible d’ignorer si votre campagne Adwords ne contient aucun mot clef nuisible, alors même que notre équipe propose, aussi, un audit gratuit de votre campagne Adwords ?

Pensez-vous qu’il sera encore possible de considérer que votre propre webmaster génial peut à lui seul développer un logiciel ecommerce meilleur que les équipes de Prestashop, Magento, Wizishop, Dediservice, PowerBoutique, Myeshop, Compario et Raynette et tous leurs investissements en R&D depuis des années ? C’est cela être pragmatique ? Vraiment ?

Est-ce être pragmatique que de pensez tout cela ?

Vous avez peur de perdre 15% de votre CA en 2013 ? Il n’a pourtant jamais été aussi simple de faire plus 30% les doigts dans le nez ! Les outils, les agences, les logiciels, tout existe.

« Ignorer« , « considérer« . Voici les mots qu’il va vous falloir éviter en 2013.

Et si vous considérez que cet article est trop « publicitaire », ce n’est pas un souci, vous avez le droit d’ignorer nos services. Nous avons des dizaines de concurrents dans chacune des disciplines, ils ne sont pas difficiles à trouver.

Mais fin 2013, on vous veut tous la tête haute, les reins solides et un chiffre d’affaire en hausse, car pour les lecteurs de Blog-Ecommerce, 2013 c’est les doigts dans le nez.

Fin du rapport.

(« électrochoc », … j’avais dit…)

________________________________________________
L’agence Blog Ecommerce propose un Livre Blanc SEO gratuit. Demandez le vôtre.