Vous avez sûrement déjà vu passer l’info, c’est ProdealCenter (pièce détachées pour machine agricole) le gagnant du prix « Espoirs Ecommerce FEVAD » 2012, et c’est une excellente nouvelle.

C’est une excellente nouvelle parce qu’il représente exactement l’esprit de ce prix « Espoirs Ecommerce ». Tout ce que l’Ecommerce français possède comme énergie, intelligence et opportunités se trouve concentré dans ce gagnant 2012.

C’est une véritable victoire pour tous les petits/moyens Ecommerce. Il y a tout dans cette victoire.

Jugez un peu :

  1. Un secteur de niche
  2. Une technologie utilisée accessible au plus grand nombre (Magento)
  3. Un énorme catalogue produits, tout en restant ciblé sur son secteur
  4. Une logistique efficace
  5. Un besoin qui ne peut être que satisfait par Internet, vu l’étendue de l’offre
  6. Une Long Trail incroyable pour Google
  7. Une concurrence encore inexistante.
  8. Une récurrence dans les achats
  9. Une faible pression sur les prix publics
  10. Peu de retour produits
  11. Une cible très présente sur Internet (c’est devenu un outil de travail des agriculteurs), mais à qui personne ne s’adressait
  12. Une connaissance du milieu, le créateur de Prodealcenter est fils d’agriculteurs.

 

C’est simple : Prodealcenter ne pouvait pas échoué. Il était condamner au succès. TOUS les voyants étaient au vert.

Il n’y avait plus qu’à dérouler.

Lorsque la FEVAD avait envoyé les dossiers aux membres du Jury « Espoirs Ecommerce FEVAD », j’avais twitté très vite : « j’ai trouvé mon favori !! » et c’était Prodealcenter.

Il ne pouvait en être autrement. Cet Ecommerce est parfait !

 

Arrive le jour des soutenances « Espoirs Ecommerce 2012 »

Lieu ? Le dernier étage des bureaux de TF1. La vue y est splendide, et nous, les membres du jury, sommes accueillis par l’équipe de la FEVAD (Marc Lolivier, Bertrand Pineau, Claire Morre). Les nominés arriverons plus tard.

Sont présents Flore Fauconnier, Catherine Barba, Anne-Laure Constanza, et d’autres que je connais moins, ou que mon cerveau de poisson rouge n’a pas encore imprimés (Paypal, BNP …).

On discute, on papote, on bavarde.

On (re-)fait connaissance. « On s’est déjà rencontré Olivier… »

On en vient à discuter des dossiers que nous avons reçus : « Belle promotion cette année. C’est lequel ton préféré ? C’est marrant ce site d’agriculteur. T’as vu  ? »

« Tikamoon ! J’adore ce qu’ils font ! »

« T’as vu le chiffre d’affaires de … Ils se débrouillent bien pour des petits jeunes ! »

« Alors eux, ils sont sur un secteur hyper bouché ! »

« Mon préféré ? Le site pour les vieux, là, c’est quoi son nom déjà ? »

« Olivier, j’ai adoré ton article sur heu… c’était quoi déjà… »

« Y’a quand-même pas mal de pub dans ton blog maintenant, tu trouves pas ? »

 

Bref, ça discute, ça papote, ça bavarde…

 

… sauf que …

Ben sauf que personne n’est d’accord sur qui sera l’espoir Ecommerce 2012 !…. Et ça, ça me scie !

« ‘Tain… c’est pas dur …. Prodealcenter les mecs !! C’est eux qui doivent gagner ! Pourquoi donc tant de gens ont un avis différent… du mien ? C’est évident que ce site est canon et qu’il va faire des millions, non ? … »

… C’est tellement compliqué d’être jury quand vous avez un coup de cœur… Mais en même temps, c’est pragmatique : ce business est au top, il faut qu’il gagne !

Les membres de la FEVAD nous invitent à nous installer : les Ecommerçants vont commencer leur soutenance.

Les uns à la suite des autres, donc, les Espoirs Ecommerce entrent dans la salle, se mettent face au jury et commencent leur speech.

On sent chez certains une timidité, un stress. L’exercice n’est pas facile.

Le quatrième à passer sera Prodealcenter.

Comment faire pour qu’il ne se plante pas ? Comment faire pour que tout le monde soit d’accord sur un point : ce site est exactement dans ce qu’est le prix « Espoirs Ecommerce », et donc il faut qu’il gagne.

Il ne doit pas se contenter de la deuxième place. Non. Il doit gagner.

Au moment où le 3ème participant quitte la salle pour laisser la place au fondateur de Prodealcenter, je ne pense qu’à une chose : pourvu qu’il ne se plante pas …

Il rentre dans la salle. Stressé. Je le suis aussi.

Il referme la porte derrière lui, et se positionne bien en face de nous.

A ce moment là, se dessine l’image d’un fils de paysans qui se retrouve en haut de la tour TF1 et face à un jury constitué de ce que l’Ecommerce comporte de plus parisianisme…

… et je me dis que c’est foutu …

(suite au prochain article)

 

________________________________________________
L’agence Blog Ecommerce propose un Livre Blanc SEO gratuit. Demandez le vôtre.