Sélectionner une page

L’industrie musicale est l’industrie la plus en crise face aux bouleversements de l’Internet. Mais c’est aussi l’industrie qui, à mon avis, en profitera le plus dans les 10 ans à venir.

La Long Tail appliquée à cette industrie est très instructive.

Chris Anderson, théoricien le plus célèbre sur la Long Tail, prend souvent cette industrie comme exemple.

Cette industrie est intéressante car elle permet d’aller “jusqu’au bout” de la Long Tail, par son aspect “sans atome”. Anderson explique en effet que pour aller jusqu’au bout de la Long Tail, il est nécessaire de virtualiser les produits: les rendre comme une suite de “bits”. La fin de la “tyranny of the shelf”, comme il le dit. Tant qu’il faudra des espaces pour stocker un produit (ici, un CD), il ne sera pas possible de profiter de toute la Long Tail. Et la musique, avec sa digitalisation numérique, peut se le permettre.

C’est ainsi que Amazon, bien que son créateur, Bezos, soit le visionnaire génial de ce que serait une Long Tail pour le commerce, n’est plus le champion sur ce sujet.
Les champions se nomment iTunes, Rhapsody et autres MusicMe: vendre des produits qui ne nécessitent aucun stock: le MP3.

Voici d’autres articles sur la Long Tail. Sachant, que le mieux reste quand même la lecture du livre de Anderson, bien nommé “The Long Tail”.

PS: un petit coup de pouce à Christophe Clerc, lecteur de ce blog, qui vend des accessoires pour le Feng Shui et de la déco Feng Shui directement depuis l’Asie.

Recevez ces articles directement par email

Fill out my online form.