Sélectionner une page

Voici la suite de la série d’articles sur les profils d’ecommerçants en fonction du niveau de CA atteint (et merci beaucoup à notre confrère d’eBusiness.info d’avoir relayé le précédent article ).

Après les 15k€/mois, voici ce que nous remarquons de communs chez les ecommerçants qui ont passé le cap des 15k€/mois, pour atteindre celui des 30k€/mois.

Quel est donc le profil type des Ecommerçants qui font 30k€/mois ?

Le salaire du gérant ou du couple gérant est payé, le business modèle est viable, et les produits se vendent plutôt de façon correcte.

Bien décidé à monter au cap des 30k€/mois (et nous verrons par la suite que ce palier est au final assez long pour les ecommerçants), ce ecommerçant est passé au travers des erreurs que nous citions ici, et est arrivé à atteindre ce stade.

Alors, ils ont fait quoi pour cela ?

  • En général, c’est à ce moment là (entre les 15k€ et 30k€/mois) que le premier stagiaire rejoint la société.
  • Si son poste est assez flou le jour de son arrivé (“Tu feras du FaceBook et tu communiqueras sur les forums”), le quotidien fait que ce stagiaire finira, bien vite, au service commercial pour répondre aux clients et faire la vente.
  • Poste bien plus pragmatique que ce pourquoi il a été embauché (et ce pourquoi il a accepté ce stage…), cette organisation permet maintenant au gérant de prendre du recul sur son quotidien et de passer son temps sur des sujets à plus forte valeur ajoutée.
  • Fournisseurs, négociation des tarifs postaux/logistiques, amélioration des process, du SAV, etc… Il est temps de tout remettre au carré.
  • eMerchandising. On a rentré des produits, mis les images, les prix, les descriptions… Il est temps de ranger tout ça, et il y a du boulot. Les bons produits sont-ils visibles dès la page d’accueil ? Les pages gamme présentent-elles en premier les produits les plus vendeurs et non plus seulement les moins chers, les derniers ajoutés au site, etc… ? Effet garanti sur les ventes ! Ne pensez pas que les internautes scrollent vers le bas, et encore moins qu’ils navigue de pagination en pagination. Si vos produits stars se trouvent en pagination 2 ou en bas de vos pages “gammes”, vous ne les vendrez pas.
  • La page d’accueil aussi: elle sera sans fioriture (les grosses bannières qui clignotent partout sont très peu efficaces, et cela est confirmé par les test d’eyes-traking de Altics).
  • Les meilleures marques, les meilleurs produits seront présents dès la page d’accueil.
  • Le trafic ? Google Shopping + Leguide.com (en mode payant) + un autre comparateur généraliste (ex : Shopping.com ou Nextag) + un référencement naturel qui commence à porter ses fruits.
  • + Adwords. Parlons plus précisément d’Adwords: un budget de plus ou moins 80/100€/jour, mais avec des campagnes rentables et ciblées. Aucun mot clef  “virus” ne sera toléré dans ces campagnes. On entend par mots clefs “virus” ces mots clefs que vous achetez sur Adwords, et qui bouffent votre budget plus vite que l’ensemble des mots clefs qui font des ventes. Si cela vous arrive, vous pourrez augmenter votre budget Adwords autant que vous voudrez, vos ventes stagneront, et seul votre coût/vente explosera.
  • Augmentation du catalogue produits (et hop ! encore un boulot pour le stagiaire en question). Nouveaux fournisseurs, nouvelles marques, nouveaux produits, élargissement de gamme, etc… Vos internautes et même Google, apprécieront grandement.

 

On le voit, ce qui a fait passer le plus souvent les ecommerçants de 15k€ à 30k€/mois, c’est la disponibilité du gérant pour remettre tout à plat et prendre des décisions stratégiques et d’organisation, au lieu de gérer le quotidien.

 

Quelles sont les erreurs de ces Ecommerçants qui font 30k€/mois ?

Il peut être compliqué de laisser le téléphone ou le traitement des emails à quelqu’un d’autre, quand on se considère comme le plus apte à vendre ses produits et à satisfaire ses clients.

Il a aussi les risques inhérents, là encore, au webmarketing (ce truc où tout le monde est spécialiste…). Sélectionner rigoureusement les produits qui vous enverrez aux comparateurs de prix payants, pour y retirer les produits non-rentables (ce que permet Shopping Flux). En général, 80% du catalogue produits est la moyenne n’est pas rentable, mais les 20% restant le sont fortement.

Idem concernant le choix de l’agence SEO (un des grands pièges du webmarketing). Parfois, une formation suffira. Documentez-vous aussi le plus possible, même si, sur les blogs et forums, vous trouverez des conseils contradictoires (la joie de la libre expression sur le web).

Enfin, le risque que nous voyons le plus dangereux, est la sur-réaction face à la concurrence.

Cette dernière est pure et parfaite sur le Net. Il faut l’accepter et faire avec. Votre concurrent casse les prix ? Votre concurrent annonce un produit “nouveau et disponible” alors que vous savez qu’il n’est pas encore sortit ? Il se nomme “leader de …” alors que les fournisseurs vous indiquent que ses ventes sont largement plus faibles que les vôtres ? Vous ne pourriez rien y faire. Laissez tomber.

Vous avez mieux à faire, et c’est vous poser la question “Comment passer à 60k€/mois ?“.

Le prochain article tentera de vous donner des pistes.

Bonnes ventes à tous.

 

 

 

Recevez ces articles directement par email

Fill out my online form.